Qui est Saïda Menebhi ?

Saïda Menebhi, Femme marocaine, militante, poète a lutté toute sa vie pour la liberté, le droit des femmes, les libertés individuelles et l'égalité. Prisonnière politique, elle s'éteint le 11 décembre 1977 à 25 ans, faute de soins, après une grève de la faim de 34 jours

L'engagement Politique

Saïda Menebhi nait à Marrakech en septembre 1952. Elle étudie la littérature anglaise à l’Université de Rabat et milite au sein de l’UNEM (Union Nationale des Etudiants du Maroc). A la même époque, elle adhère au syndicat pour lutter au sein de l’Union Marocaine du Travail et rejoint l’Organisation Marxiste-Léniniste IIal Amam (« En Avant »). Le 16 janvier 1976, elle est arrêtée en même temps que trois autres militantes : Rabaea Ftouh, Pierra Di Maggio et Fatima Oukacha. Elle est jetée en prison à Derb Mly Chrif et y subit des tortures physiques et psychologiques

En janvier et février 1977, avec 138 militants marxistes-léninistes inculpés d’atteinte à la sûreté de l’Etat, elle est condamnée lors du procès de Casablanca à cinq ans de détention ferme, plus deux ans pour outrage à magistrat. Sous les applaudissements, elle dénonce plus particulièrement la situation d’oppression que vivent les femmes au Maroc. 

La Fille, la Soeur, la Tante 

Avant de devenir une figure de lutte, Saïda est d'abord une fille qui a été enlevée à ses parents, Fakhita Hilali et Abdallah Menebhi.

C'est une sœur aimante, dont la présence a été arrachée à ses sœurs Bahia, Khadija, Malika, ainsi que ses frères Aziz et Abderahman.

C'est une tante faite d'amour et de bienveillance que l'on a empêché de voir grandir ses neveux et nièces : Fadoua, Dounia, Karim, Hourya, Assaad, Mustapha, Ismail, Ilyas, Yanis, Saïda et Marouan. 

Nous sommes tous orphelins.

La Plume

Toute sa vie, libre ou enfermée, Saïda Menebhi a écrit. Pour exprimer ses joies et ses peines, sa plus grande arme à toujours été sa plume. 

Son Recueil, "Poèmes-Ecrits-Lettres de Prison" est un poignant témoignage et fait parti de tout ce qui a rendu Saïda et son combat immortels. Elle y aborde avec une compassion rare la situation des prostituées au Maroc.

On y retrouve également les lettres, écrites pour sa famille lors de son séjour en prison. Encore une fois le premier mot qui vient à l'esprit à la lecture de ces lignes est sa douceur, si pure et sincère, si contrastante avec la détermination sans faille qui transparaît également à chaque ligne.

 

Ces écrits sont disponibles dans notre Bibliothèque. 

Son Héritage

Aujourd'hui, Dar Saïda vient transmettre l’héritage de cette femme unique, qui jamais n'a failli, jamais ne s'est inclinée face aux puissants. 

De son combat nous avons appris la force de la détermination, la force du courage et la plus grande de toute : La force de l'Amour.

C'est ainsi que nous essayons de rendre hommage à Saïda. Par le débat, par la littérature et par l'amour. Notre Bibliothèque entièrement orientée sur la liberté et les femmes aurait pu être la sienne. Notre salle de conférence, lieu de débat et de discussion aurait pu être son terrain. Notre accueil essaye d'être à la hauteur de sa grandeur de cœur. Tout le monde est le bienvenu chez elle, à Dar Saïda.

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • YouTube